comment faire jouir

C’est bien connu : la sexualité féminine est si riche et si complexe que faire jouir sa copine peut parfois se révéler un véritable casse-tête ! Pourtant, pas de panique : voici quelques règles de base qui vous permettront de devenir, en moins de deux, le roi de la jouissance féminine!

Les secrets du corps féminin

Tout d’abord, arrêtez de vous angoisser. Si la sexualité féminine est difficile à cerner, c’est parce qu’elle est riche et variée, pas parce qu’elle est, à proprement parler, insaisissable ! Il suffit d’avoir un aperçu précis de la quantité de zones érogènes qui se trouvent sur le corps de votre compagne pour se sentir un peu rassuré. Avec tant d’endroits sensibles, ce serait quand même dommage de se priver de plaisir ! Des oreilles au bout des orteils, en passant par la nuque, la colonne vertébrale, les fesses, le ventre et les seins, le corps d’une femme est criblé de petites terminaisons nerveuses qui jouent, toutes, leur rôle lorsqu’il est question d’avoir un orgasme. Parce que, en plus, la femme est dotée non pas d’un, mais de deux organes sexuels grâce auxquels elle peut atteindre les sommets du plaisir, le clitoris et le vagin. Sans compter les tétons faits, eux aussi, pour la jouissance ! Par conséquent, des perspectives multiples s’ouvrent à vous lorsqu’il s’agit d’emmener votre compagne au septième ciel. Orgasme vaginal ou clitoridien, ou même déclenché par la seule stimulation des seins, il existe de nombreuses façons de faire jouir une femme. Et il y a mieux encore, quand il est question de plaisir féminin : un orgasme n’en exclut pas un autre, bien au contraire…

Le clitoris, mode d’emploi

Bien caché entre les plis des grandes lèvres, juché au sommet des petites lèvres, le clitoris, malgré sa petite taille, est l’un des moyens les plus sûrs d’amener rapidement une femme au bord de la jouissance. En effet, sa stimulation, à l’aide de la bouche, de la langue, des doigts ou même d’un sex toy, est la source d’une excitation et d’un plaisir intenses que vous pouvez exploiter aussi bien comme préliminaire, avant la pénétration, que pendant l’acte sexuel lui-même. Pour être sûr de frapper juste, demandez à votre partenaire de vous montrer de se caresser devant vous, ou de vous expliquer comment elle aimerait que vous vous y preniez. En effet, l’hyper-sensibilité du clitoris peut se révéler à double tranchant : organe du plaisir, oui, mais un organe qui aime être manipulé avec une certaine adresse. Préférez les caresses concentriques autour du capuchon et le long des petites lèvres au lieu d’un contact direct et appuyé avec le clitoris lui-même, et sachez que peu de femmes résisteront à un cunnilingus fait dans les règles de l’art. De plus, l’orgasme clitoridien, bien que source d’une satisfaction intense pour la femme, n’est pas une fin en soi : même si vous avez fait jouir votre partenaire avant de la pénétrer, son excitation continue à monter, comme une invitation à poursuivre le jeu. Profitez-en…

Point G, les meilleures positions pour le trouver

Il s’agit à présent d’amener votre partenaire à jouir, non plus grâce à son clitoris, ou plus seulement. En effet, le vagin possède, lui aussi, plus d’une zone sensible dont la stimulation peut déboucher sur un orgasme. Et le fameux point G n’est pas des moindres ! Situé à mi-chemin entre le col de l’utérus et l’orifice du vagin, à la hauteur de l’urètre, ce petit bouton magique, chez certaines femmes, est la véritable garantie d’un voyage au Nirvana. Par rapport au clitoris, toutefois, qui est bien visible à l’œil, ce n’est pas toujours facile de repérer la zone la plus érogène du vagin d’une femme. Mais la difficulté de repérer le point G est, en fait, un bon prétexte pour explorer à deux les méandres de la jouissance. De vos doigts, de votre sexe, n’hésitez pas à tester ! Certains sexologues affirment que ce qu’on stimule en croyant toucher le point G, c’est tout simplement le clitoris, dont le pénis peut toucher, depuis la paroi du vagin, une zone qui n’est habituellement pas stimulée. Variez les positions et questionnez votre partenaire sur la nature de ses sensations. Le dialogue érotique, pendant l’acte sexuel est, de toutes façons, un stimulant non négligeable pour la femme comme pour l’homme !

Le secret d’une relation sexuelle réussie

Maintenant que l’anatomie des femmes n’a plus de secret pour vous, passons au plus important, ou presque. Sachez que, malgré toute votre science du clitoris et du point G, malgré tout votre art dans les caresses les plus compliquées, et malgré tout le temps que vous pourrez y consacrer, si une femme n’est pas totalement en confiance avec vous, elle aura beaucoup de mal à atteindre l’orgasme. Eh oui, votre compagne a besoin de se sentir complètement détendue pour laisser place aux sensations de son corps et pour ressentir vraiment à plein le plaisir que vous lui donnez… Aussi, n’oubliez pas de prendre soin de votre compagne, de lui montrer que vous prenez soin d’elle, que vous la désirez, même en dehors du lit. Prenez-la dans vos bras, embrassez-la, même quand il n’est pas question de faire l’amour. Et n’oubliez pas de faire en sorte qu’elle se sente belle dans vos yeux… souvent, les complexes des femmes concernant leur corps, qu’elles tendent à trouver trop gros ou trop maigre, sont pour elles de véritables ennemis du plaisir. Aidez votre compagne à oublier ses obsessions en la trouvant belle, et en le lui disant.

Le dialogue, la clé du plaisir féminin

Enfin, une dernière chose : étant donné que chaque femme est unique, et qu’aucune ne porte écrit sur son front le mode d’emploi pour la faire jouir, dia-lo-guez ! Questionnez votre femme sur ses préférences, demandez-lui ce qu’elle ressent quand vous la touchez à tel ou tel endroit, informez-vous de ce qu’elle aimerait que vous lui fassiez. Comme vous, votre compagne a des fantasmes sexuels bien précis ! Aidez-la à les faire sortir au grand jour, et même, si elle en exprime le désir et qu’il s’agit de fantasmes qui vous excitent vous aussi, à les mettre en scène. Pour les femmes, le dialogue est primordial. Voir que vous vous intéressez à son plaisir autant qu’au vôtre les mettra en confiance et leur permettra de s’abandonner plus facilement à vos caresses, tout en créant un terrain d’entente érotique qui évoluera et s’enrichira au fil des moments que vous passerez ensemble. Car faire jouir une femme, ce n’est pas seulement l’amener jusqu’à l’orgasme. C’est aussi l’aider à enrichir toujours davantage sa propre sexualité et à s’en servir pour des moments de partage érotique dont, bientôt, vous ne pourrez plus vous passer ni l’un ni l’autre !

Comments are closed.

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.